Recharge Smartphone avec des micro-éoliennes !


Recharge Smartphone avec des micro-éoliennes !

La préservation de la nature et la course vers toutes sortes d’énergies renouvelables ont conduit à bien d’innovations. Jusqu’à là réservées aux consommations énergétiques des habitations et des automobiles, elles se sont désormais étendues au matériel électronique. L’autonomie des smartphones est actuellement au cœur de tous les débats, les systèmes d’exploitation ayant une forte tendance à surconsommer. Pourtant, le recours systématique au câble reste assez contraignant. Plusieurs grandes marques ont déjà commencé à travailler sur des solutions de recharges alternatives. Le projet de micro-éoliennes comme source d’énergie est un concept très récent, basé sur une technologie innovante.

Origine du conceptCette invention étonnante revient aux chercheurs de l’Université du Texas à Arlington. Dans l’optique d’un nouveau type de recharge pour les smartphones, ils ont songé à une source peu coûteuse, disponible en quantité et facilement utilisable : l’air. Les micro-éoliennes reprennent le concept des modèles standards, avec les pales, turbines et moteurs, mais à une échelle microscopique. Ils se présentent comme de petits moulins (1,8 mm) regroupés sur une surface à accrocher au smartphone. Le but visé par les chercheurs de l’université était de pouvoir proposer une recharge sans câble ni prise électrique, avec un équipement efficace.

La technologie derrière les micro-éoliennes

Les micro-éoliennes sont composées d’un alliage flexible de nickel. Leurs circuits internes relèvent de la micro technologie. À cet effet, le site TheVerge estime leur taille à une comparaison étonnante : 10 micro-éoliennes tiendraient facilement dans un grain de riz. Techniquement, les minuscules pales de ses moulins sont prévues pour fournir de l’électricité en tournant sous la force du vent. De minuscules turbines transforment ainsi l’énergie mécanique en énergie électrique. Vu leurs tailles, il faudrait en disposer plusieurs centaines ou plus, sur une surface proche ou collée à l’appareil. Bien que très petites, elles restent très résistantes et sont prévues pour une utilisation de longue durée.

Les applications possibles en micro technologie

L’entreprise taiwanaise WinMEMS a d’ores et déjà obtenu les droits exclusifs sur les micro-éoliennes et la micro technologie inhérente. Pour elle, les applications possibles sont nombreuses et concerneront un grand nombre de secteurs. À commencer par les chargeurs à micro-éoliennes, qui pourraient se composer de moulins rassemblés sur un étui par exemple. Chaque étui sera ainsi adapté au smartphone et particulièrement à la batterie. WinMEMS y voit aussi la possibilité d’une utilisation pour créer des microbots. Ces derniers, véritables révolutions techniques, permettront de guider efficacement les médecins dans les opérations chirurgicales. Ils sont également destinés aux machines de recherche et d’assistance aux victimes.

L’impact sur les smartphones

L’utilisation de ces petits moulins comme chargeurs diminuerait considérablement les besoins en énergie. Il serait alors possible de recharger le téléphone facilement à partir de n’importe où. Lorsque la batterie divise faible, il suffit simplement d’agiter le téléphone pendant quelques temps et le tour est joué. Cette nouvelle technologie est une promesse d’innovation, la garantie d’un téléphone opérationnel à tout moment. Pourtant, la question se pose quant à la puissance d’une telle source. Les techniciens arriveront-ils à adapter l’électricité produite pour répondre aux besoins de n’importe quelle batterie ? Ou bien ces micro-éoliennes ne resteraient que des solutions d’appoint, un moyen de charger uniquement en cas d’urgence. Reste aussi à savoir s’il sera possible d’adapter le coût de cette technologie pour la rendre accessible.

Extension des capacités

WinMEMS songe également à développer une version encore plus performante pour l’énergie domestique. En effet, il est possible de monter de micro-éoliennes sur des panneaux et les disposer sur des toits. L’électricité ainsi générée pourrait être recueillie et distribuée pour alimenter les maisons et faire fonctionner des appareils électroniques et électroménagers.




Laisser un commentaire