Voiture électrique : ce que va changer le plan Bolloré


Voiture électrique : ce que va changer le plan Bolloré

Le 8 décembre dernier, Bercy à annoncé le dépôt officiel du dossier du groupe Bolloré aurpès des pouvoirs publics. Celui-ci vise à déployer, d’ici 4 ans, 16 000 bornes de recharge dans toute la France afin de lancer (enfin) le marché de la voiture électrique dans le pays.

Une bonne nouvelle pour l’électrique

Le pays compte déjà 14 000 bornes (principalement en Île-de-France et dans les grandes villes), et les 150 000 millions d’euros d’investissement de Bolloré et de ses collaborateurs Blue Solutions et IER devrait donc permettre d’élever le chiffre à 30 000 et d’équiper les zones de provinces.
Une bonne nouvelle pour les amateurs, car à l’heure actuelle, un « plein » assure une autonomie de seulement 100 à 150km. Si cela permet de vadrouiller tranquillement en ville, peut de change de faire de la route ou de partir en vacances au volant de sa Zoé, au risque de rester en rade sur les routes de campagnes. Voilà donc qui devrait relancer les ventes et rassurer les 9000 propriétaires français de véhicules 100% électriques.

Des avis partagés

L’euphorie n’est toutefois pas de mise. En effet, la plupart des bornes seront des bornes à charge lente (comptez environ 8 heures pour une charge complète) et mi-lente (3 à 4 heures). Autant dire qu’il ne faut pas être pressé… Idéal pour un parking de nuit ou chez soit, cette formule ne répond guère aux besoins de ceux qui souhaitent faire de la route.

Autre soucis : l’engorgement. Avec une charge aussi longue, et une borne tous les 50km, difficile de répondre à la demande dès que plusieurs véhicule seront à sec. De plus, l’accès même aux bornes pose un soucis : s’il est libre, le fournisseur ne couvre pas ses frais, s’il faut une carte, l’investissement sera d’autant plus grand, car il faudra gérer tout le back office.

Dernier point, celui qui fait sans doute le plus tiquer : l’électricité fournit par les bornes sera issu des centrales nucléaires, à gaz, ou à charbon. Question environnement, ca se pose là !



Articles sur le même thème