L’airsoft, un jeu de tir IRL


L’airsoft, un jeu de tir IRL
Crédit photo : Aaron Schmied

 

Qu’il est loin le temps où des jeux comme Wolfenstein 3D et Doom faisaient la joie des gamers par leur principe novateur : aujourd’hui, les Call of Duty et autres Battlefield plongent le joueur au cœur de conflits plus ou moins réalistes où talent et discipline peuvent faire la différence. Et si vous écoutiez enfin votre mère pour aller prendre l’air ? Pas de panique toutefois, nous allons sur le champ de bataille pour s’adonner à une activité assez proche des FPS modernes, les sensations en plus.

 

Airsoft, le FPS ultime ?

Oubliez donc votre combo clavier-souris (ou votre manette si vous faites partie de cette engeance) et venez prendre l’air. Attention, je ne vous invite pas à une promenade de santé mais plutôt à un parcours du combattant où l’adversaire peut vous tomber dessus au détour d’un arbre ou d’un couloir.

Car l’airsoft, c’est ce chaînon manquant entre le FPS et la guerre – la vraie – mais en moins dangereux. Imaginez un instant la scène : vous êtes en pleine forêt, vêtu de votre camouflage et entouré de votre escouade, à la recherche d’une cible ennemie. Un bruit vous interpelle et vous mettez le doigt sur la gâchette, prêt à faire feu : voilà le moment que vous attendiez depuis le début de la partie.

En fait, l’airsoft ressemble énormément à une simulation militaire : deux équipes s’affrontent selon un scénario préétabli qui donne lieu à des objectifs variés. Il peut s’agir d’un deathmatch (le dernier joueur ou la dernière équipe encore en jeu remporte la partie), d’une capture de drapeau ou d’un objectif, du sauvetage d’otages ou encore de l’escorte d’un VIP. Chaque équipe s’appuie sur des rôles qui évoqueront des souvenirs aux fans de FPS : assaut, soutien, sniper, reco…

Et du fait de ces spécialisations, chacun s’équipe en conséquence, à commencer par la réplique – cette arme factice projetant des billes de plastique inoffensives – que l’on choisit en fonction de son poste et de ses préférences. Si vous faites partie de l’équipe d’assaut, libre à vous de choisir une réplique de fusil d’assaut (les classiques Kalachnikov ou M4 sont souvent de la partie) ou un fusil à pompe à billes qui simule la dispersion en projetant une pluie de billes à bout portant.

Les airsofteurs préférant le soutien ont souvent le droit à des mitrailleuses qui offrent une cadence de tir infernale, idéales pour procéder à un tir de barrage ou de couverture. Et bien entendu, les snipers se tourneront, quant à eux, vers des fusils de précision capables de toucher une cible de très loin. Et chacun peut encore choisir l’aspect physique de son arme selon sa préférence et même le système de tir entre modèles manuels, électriques ou à gaz qui offrent des caractéristiques plus ou moins adaptées à chaque joueur. A tel point que je vous conseille d’étudier attentivement ce guide particulièrement complet.

 

Le reste de l’équipement airsoft, le bonheur du collectionneur

Afin de coller au plus près au monde militaire, les airsofteurs se rapprochent souvent du jeu de rôle grandeur nature dans le sens où ils n’hésitent pas à revêtir les atours de certains groupes armés célèbres (groupes d’intervention, armée américaine ou russe…).

Pour trouver tout le matériel, il y a deux solutions : soit on passe par les solutions de surplus du monde entier (idéal pour trouver l’équipement exact de telle armée), soit on se rend sur un site spécialisé dans la vente de matériel dédié à l’airsoft comme Shop Gun (www.shop-gun.fr). Dans tous les cas, si vous êtes un gros consommateur de FPS et que vous cherchez une alternative qui vous fera faire le plein de sensations, l’airsoft s’impose.




Articles sur le même thème