La communication de Google sur le passage au responsive design le 21 avril 2015


La communication de Google sur le passage au responsive design le 21 avril 2015

La date du 21 avril 2015 retient désormais toute l’attention des référenceurs et des webmasters. Il s’agit de la date annoncée par Google pour le déploiement de son système de sélection tenant compte du responsive design.

Que se passera-t-il concrètement ?

À partir du 21 avril prochain, Google tiendra compte de la compatibilité des sites web sur les mobiles pour classer les résultats de son moteur de recherche. Le principal objectif de Google dans ce projet est d’améliorer l’expérience des utilisateurs sur les smartphones. Concrètement, les sites responsive design ou mobile friendly seront affichés en priorité sur la liste des résultats relatifs à une recherche effectuée sur mobile.

Cette sélection est orientée sur l’affichage résultats de recherches, et non sur l’algorithme de classement des sites web. De ce fait, Google assure que la priorisation des sites mobile fiendly s’appliquera uniquement sur les recherches effectuées à partir des smartphones. Ce système n’aura par conséquent aucune incidence sur les résultats des requêtes faites à partir des ordinateurs et des tablettes, ni sur le classement global d’un site sur Google.

Comment s’y préparer et optimiser son site ?

Pour permettre aux référenceurs et aux webmasters de s’adapter à ce changement, Google met à leur disposition, des outils pour évaluer et optimiser leurs sites internet.

L’outil de test de la compatibilité mobile des sites web est d’ores et déjà accessible. Cet outil permet d’analyser un site en quelques secondes grâce à Google bots, et d’afficher un aperçu du comportement de la plateforme web sur un smartphone.

Le second outil, quant à lui, est le rapport d’ergonomie mobile, accessible à travers la rubrique « Trafic de recherches » de Google Webmaster Tools. Cet outil fournit des rapports sur la compatibilité d’un site avec les smartphones, ainsi que les erreurs de compatibilité à rectifier.

Finalement, le troisième outil, « PageSpeed Insights » effectue une analyse d’un site web et des pages de celui-ci, sur la base de leur compatibilité avec les mobiles, mais aussi avec les ordinateurs et les tablettes. Cet outil fournit également les statistiques sur la vitesse d’ouverture des pages sur les différents appareils de navigation. PageSpeed Insights propose même des conseils pour permettre au webmaster d’optimiser les performances de son site.

Coup de communication, ou véritable mise à jour de l’algorithme, tout nous pousse en tout cas vers la création de sites responsive aujourd’hui.